8 Août | El Burgo Ranero | J17

Ville de départ : Teradillos de los Templarios
Ville d’arrivée : El Burgo Ranero
Distance parcourue 31,5 km
Durée totale : 7 heures

Distance totale : 437,5 km

Nous sommes entrés aujourd’hui dans la province de Leon et sommes actuellement à 41 kilomètres de la ville. Notre guide évoquait, à propos de la journée d’aujourd’hui, « une étape longue, monotone, plate, sans aucun intérêt ni religieux ni culturel, mettant à l’épreuve la résistance psychologique, pouvant encourager la méditation. » Avec une telle introduction nous étions au fait. L’étape fut effectivement longue et suivait effectivement une longue ligne droite ombragée bordée par l’autoroute et la ligne TGV. Les quelques villes et villages traversés n’étaient pas pour bouleverser cette morosité du chemin. Nous nous sommes arrêtés au bout de 31 kilomètres. Aussi surprenant que cela puisse être pour la saison et pour la région à propos de laquelle on évoque un désert brûlant, nous avons à nouveau eu froid et cherchons encore le soleil car à l’ombre un simple tee shirt ne suffit pas.

L’auberge dans laquelle  nous avons posé nos sacs est une petite baraque faite de terre et de paille, dans laquelle s’entassent des lits superposés en bois… Le rêve des chinchas ! Nous nous sommes donc réfugiés à la terrasse du bar d’en face qui s’est transformée en salle de jeu de carte. Les joueurs, réunis par table de quatre, autour d’un tapis vert, jouent très sérieusement entourés de plusieurs observateurs. Les parties s’enchaînent donnant lieu à des commentaires forts en gueule.

Ce soir on nous annonce une grande fête du village, près de notre auberge. Dj et pétards sont prévus au programme. A défaut de pouvoir dormir, nous ferons la fête. Georges, que nous avons retrouvé, nous invite au restaurant ce soir. La soirée nous réserve peut-être des surprises. Pour l’heure nous n’aurions rien contre une longue longue nuit. Nous avons pris la route ce matin à 5h45 et avons marché sept heures consécutives.

Nous vous embrassons à plein cœur !

4 comentaires
  1. papa 3 années ago

    Hola peregrinos!
    que tal ? No hay nuevos de Chincha? Es un viejo recuerdo? un episodio pasado? tu mama todavia esta preocupada por eso. j’arrête mon exercice d’espagnol j’ai besoin d’une remise à niveau, donc je disais que maman (moi aussi) est encore préoccupée par les chinchas. Mais pas de nouvelles bonnes nouvelles
    El Burgo de Ranero à une trentaine de kms de Léon, le panneau qui indique provincia de Léon a dû vous donner du courage, vous avez dû en oublier vos douleurs passées
    Très peu de photos cette fois mais très belles prises de vue bravo Allan, merci.
    Ici la chaleur étouffante nous a quitté depuis ce matin il pleut , une belle pluie droite, fraîche, continue, très bon pour le jardin. Martine qui a dormi à Bordeaux hier nous a dit qu’il avait bien plu une partie de la nuit, votre jardin va se refaire, j’avais arroser les tomates quelques heures avant pour rien.
    On nous dit qu’il faut être fort pour faire ce chemin en plein mois d’août. Tout comme pour ta sœur qui a traversé l’océan sur un petit voilier de 9 mètres, Je suis fier de vous, une fierté orgueilleuse, je vous aime. merci de nous deux
    maman et papa

  2. papa 3 années ago

    excusez moi c’ est pas 30 kms de Léon, mais comme tu dis 40 kms, ce qui fait 2 heures de marche en plus
    papa

  3. Ma mouette 3 années ago

    Léon s’approche, une étape emplie de victoire, contre vos petits hôtes, contre la blessure du dos d.allan, et contre ce désert visiblement plus commenté par ceux qui ne le passent pas, que par ceux qui comme vous, allez le vaincre. Vous voilà devenus encore plus libre, car la question de ne pas craquer dans cette région désertique, ne se posera plus dans quelques heures. Chaque jour, vous devenez plus fort et plus déterminé de ne pas perdre un seul virage ce ce chemin.
    Mais ne changez pas trop, nous c’est tel qu’elle qu’on vous aime. 🙂

  4. papa 3 années ago

    merci de lire : “…j’avais arrosé les tomates…”
    depuis que la température a baissé, on plafonne à 21° on respire mieux on a de l’ r partout .
    buen camino

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Envoyez-nous un message !

Laissez-nous un message, nous vous répondrons à la prochaine connexion !

Sending

© 2015 www.samallan.fr, tous droits réservés sur les photos présentes sur ce site.

Log in with your credentials

Forgot your details?